Cuillères

La légion des poètes, des milliers, parfois je le sais je les sens qui me gâlent me grattent me guettent à l’appeau qui m’apaisent d’être et dans les nuits écarlates si nos sémaphores font panne si nos bras désespèrent on donnera assaut avec quelque cuillère dépolie nous ferons signe de l’un à l’autre à la lumière de la lune (toujours fait) ou de l’autoroute ou des flammes du bidonville.

Sinon toujours nos dents pour lancer des éclairs perce-ténèbres.